Les perturbateurs endocriniens : des tragédies d'hier à celles de demain

Évènements
Date: 24 mai 2018 16:00 - 25 mai 2018 19:00

Lieu: Montpellier : Gazette café & Faculté de médecine de Montpellier-Nîmes, Amphithéâtre d’anatomie

Colloque organisé par l’AFAPE avec le soutien d’AD@lY, de la MSH Sud, de la Faculté de médecine de Montpellier-Nîmes (Université de Montpellier), de l’ambassade du Vietnam et de l’Association Vietnamienne des Victimes de l’Agent orange (VAVA).

 

Il y a deux ans, une réunion grand public organisée à Montpellier par le Dr. Anna Owhadi-Richardson revenait sur les conséquences de l’Agent Orange sur la santé des enfants vietnamiens, 50 ans après les épandages massifs des pesticides à usage militaire sur le Viêt Nam. Ce scandale sanitaire représente pour les médecins cliniciens, chercheurs, autant que pour la société civile, un exemple vivant des effets des perturbateurs endocriniens, et de la dioxine en particulier, sur le développement somatique et psychologique des enfants contaminés pendant leur vie intra-utérine, et sur l’existence de preuves solides en faveur d’une transmission transgénérationnelle de cette pollution chimique.

Le succès suscité par cette réunion qui associait des historiens, des politiques, des médecins experts en santé environnementale à des responsables de la société civile, a représenté un formidable encouragement pour la création de l’AFAPE, préfiguration d’une fondation pour l’expertise de l’Agent Orange et des Perturbateurs endocriniens.

Le Congrès organisé les 24 et 25 mai prochains constitue le premier acte fondateur de cette association : il réunira des spécialistes vietnamiens et français de la guerre chimique, en particulier de l’Agent Orange, et des spécialistes de santé publique, des perturbateurs endocriniens ainsi que des juristes qui évoqueront le difficile problème de la reconnaissance des effets de l’Agent Orange sur plusieurs générations.

Ce colloque unique dans sa conception, original dans sa pluridisciplinarité, contribuera, sans conteste, à apporter une pierre de qualité à la réflexion nationale et internationale sur le scandale sanitaire de l’Agent Orange et, à travers lui, sur celui des perturbateurs endocriniens qui menacent l’avenir de l’Homme.

Professeur Charles Sultan, président de l’AFAPE