Boutique des sciences

Innovons ensemble pour le monde de demain!
Créons une Boutique des Sciences en Occitanie

 

Quésaco

Qu'est ce qu'une Boutique des Sciences?

Affiche Boutique des Sciences P1 png.pngFlyer Boutique des Sciences P2 png.png

Mise en lien des organisations de la société civile et du milieu scientifique

Emergence de projets de recherche collaboratifs

Créées dans les années 70, les Boutiques des Sciences accompagnent des chercheur.es et des organisations de la société civile à co-construire des projets de recherche innovants, mêlant équitablement compétences scientifiques et citoyennes. C'est un dispositif de recherche indépendante, à but non lucratif et au service du bien commun. Le terme "boutique" est le fruit d'une regrettable traduction de l'anglais "shop" ("science shop") qui pourrait plutôt se traduire par "atelier" ou "fabrique" des sciences.

Schema general bds


Bref historique

  • 1974: premier « Science Shop » aux Pays-Bas, porté par des étudiants et enseignants en chimie animés par des questionnements citoyens face aux découvertes scientifiques
  • Contexte de mai 68: critique d'une recherche considérée comme trop tendue vers le profit, accès au savoir pour tou.te.s, justice, égalité…
  • Concept qui essaime dans les université européennes:16 Boutiques des Sciences en France en 1980!
  • Années 1990-2000: disparition de toutes les Boutiques des Sciences dues à un manque de reconnaissance institutionnelle et un retrait des financements
  • Relance dans les années 2000 via des programmes européens
  • France: difficile remontée des Boutique des Sciences faute de reconnaissance institutionnelle. A Cachan (2005), Grenoble (2011) ou encore à Avignon, des projets ont vu le jour mais ne fonctionnent plus aujourd'hui.

Les Boutiques des Sciences aujourd'hui

  • Environ une centaine en activité dans le monde et principalement en Europe
  • Réseau Européen « Living Knowledge » créé en 2005
  • Réseau Francophone (2015): deux Boutiques des Sciences en France à Lyon (2013) et à Lille (2015), ainsi qu'à Quebec, au Bénin, Haïti, Sénégal…

 

Spécificités de notre projet en Occitanie

 

Les Assises NatiFlyer Assises 3-4-5 juillet 2017 P1.pngonales Sciences-Sociétés, catalyseur de projets associatifs et scientifiques

Ce projet de Boutique des Sciences est un projet collectif né de la convergence des projets de pluseurs organisations.

Il s'inscrit dans le projet scientifique de la MSH Sud : "Les Sciences Unies pour un Autre Développement", qui repose sur l'interdisciplinarité et les interactions Sciences-Sociétés pour développer les synergies nécessaires à une transition urgente de nos sociétés vers plus de durabilité et de justice sociale. Il est le fruit de sa volonté de développer de façon pérenne les synergies entre la recherche et les organisations de la société civile, dans la continuité des Premières Assises Nationales Sciences-Sociétés, qu'elle a porté avec l'ALLISS le 3-4-5 Juillet à Montpellier.

A cette occasion, deux ateliers sur le thème des Boutiques des Sciences ont été organisés par l'association BEDE, en partenariat avec Montpellier SupAgro et la MSH Sud, initiant la dynamique sur le territoire Occitanie. A voir : "Qu'est-ce qu'une Boutique des Sciences" - Assises Sciences-Sociétés, juillet 2017 (MSHSUD TV) bientôt disponible sur MSHSudTV.

Pour l'association BEDE, ce projet s'inscrit dans la continuité des "Laboratoires Hors Murs", dispositif qu’elle a initié et animé avec différentes unités de recherche entre 2013 et 2015 dans le cadre du projet de recherche-action OUTDOORS financé par Agropolis Fondation. Ces laboratoires ont permis de co-définir entre chercheurs et paysans des programmes de recherche adaptés aux besoins d’associations paysannes en Algérie, au Bénin et en France, mais ont également mis en évidence des manques de lieux d’échanges et de financements durables pour leur pérennisation.

Présentation du projet par BEDE ici

Plus globalement, le développement des Boutiques des Sciences s'inscrit dans un mouvement de réappropriation citoyenne de la science, porté notamment par la Fondation Sciences Citoyennes.

 

Gouvernance mixte et équité entre les différents types d'acteurs

La construction d'une gouvernance mixte, reposant sur une représentation paritaire et équitable de tous les acteurs dans le pilotage du dispositif est une priorité.
D'une part, la MSH Sud, forte de son statut de Fédération de Recherche du CNRS n'est pas une structure exclusivement universitaire. Elle se définit comme un lieu "neutre", propice aux intéractions sciences-sociétés, conformément à ses missions. Elle développe de ce fait des relations avec tous types d'acteurs, notamment du tissu associatif local.
Néanmoins, elle est constituée des principaux organismes de recherche, universités et grandes écoles présents sur le sites (voir gouvernance de la MSH Sud), qui constituent l'assurance d'un fort ancrage dans le milieu scientifique et universitaire régional, et donc de l'accès aux ressources scientifiques pour la Boutique des Sciences.

 

Loin d’une simple "expertise scientifique", les projets sont co-construits entre tous les acteurs

Les boutiques des sciences sont des « passerelles » permettant de recueillir les demandes et d'aider à les reformuler en questions de recherche. Elles permettent, par ailleurs, de mobiliser des étudiants et des chercheurs afin de définir ensemble un objet précis et des objectifs de recherche. Elles facilitent, enfin, la conduite de projets de recherche en veillant notamment à ce que les résultats soient co-produits, utiles et utilisables par les différents partenaires.

 co cons bds