L'organisation

La MSH SUD (Les Sciences Unies avec la société pour un autre Développement) est depuis juin 2019 une Formation de Recherche en Evolution (FRE2035 du CNRS), ultime étape avant de devenir une Unité de Services et de Recherches du CNRS de plein exercice. Elle se substitue à la Fédération de Recherche (FR2005 du CNRS) créée le 1er janvier 2017 autour de son nouveau projet et depuis portée au plan administratif et financier par la ComUE LRU. La Fédération de Recherche MSH SUD succédait quant à elle au Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) nommé MSH-M (MSH de Montpellier).

Depuis juin 2019, la FRE 2035 MSH SUD a 3 tutelles principales : le CNRS, l’UPVM3 et l’UM. L’UPVM3 assurera à partir du 1er janvier 2020 le portage administratif et financier de la MSH SUD.

Parmi les principaux partenaires de la nouvelle FRE 2035, on retrouve notamment les autres membres de l’ex-Fédération : l’Université de Nîmes, le Cirad (Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement), l’IRD (Institut pour la Recherche et le Développement), le CIHEAM-IAMM (Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier) ; les Ecoles Nationales supérieures Agronomique de Montpellier (Montpellier SupAgro), de chimie de Montpellier (ENSCM), d’Architecture de Montpellier (ENSAM) et l’Institut Mines Télécom Alès (IMT Mines Alès).

Le projet de la MSH SUD est soutenu par la Région Occitanie et Montpellier Méditerranée Métropole.

La MSH SUD est également membre du Réseau national des MSH (RnMSH) et de l’Alliance Sciences-Sociétés (ALLISS).

La FRE 2035 MSH SUD est actuellement dirigée par Frédéric Rousseau, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Le Comité de Pilotage est constitué des représentants des tutelles et des partenaires de la MSH SUD.

Le Conseil Scientifique de la MSH SUD est composé de chercheurs extérieurs au site, et pour moitié étrangers, représentants reconnus des principaux champs scientifiques mobilisés par le projet MSH SUD.

  • Bernadette BENSAUDE-VINCENT, professeure de philosophie à l'université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, membre senior de l’Institut Universitaire de France et directrice du CETCOPRA (Centre d’études des techniques des connaissances et des pratiques, EA 2483). Disciplines : histoire et philosophie des sciences / socio-anthropologie des technologies contemporaines
  • Myriam CATUSSE, chargée de recherche au CNRS (IREMAM, UMR 7310). Disciplines : sociologie politique / action publique
  • Maria Carla GALAVOTTI, philosophe à l'Université de Bologne
  • Alia GANA, directrice de recherche au CNRS (LADYSS, UMR 7533). Disciplines : géographie et économie de l'agriculture de l'environnement / sociologie
  • Jean-Pierre GAUDIN, président du Conseil scientifique du GIS Réseau national des MSH
  • Gérard GHERSI, professeur des universités et ex-directeur de la MSH-M. Disciplines : agronomie / aménagement du territoire / économie rurale
  • Olivier GLASSEY, maître d'enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne. Disciplines : sociologie / sciences et techniques / numérique
  • Pierre GUIBENTIF, professeur à l’Institut universitaire de Lisbonne IUL-ISCTE, Dinâmia'CET-IUL. Disciplines : droit / sociologie
  • Marie-Angèle HERMITTE, directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS. Disciplines : droit / histoire et philosophie du droit
  • Xosé NÚÑEZ SEIXAS, professeur à l’Université de Munich. Discipline : histoire
  • Marie-Anne PAVEAU, professeure à l’Université Paris 13. Disciplines : littérature / sciences du langage / NTIC
  • Diane SAINT-PIERRE, professeure à l'Université du Québec. Disciplines : sciences politiques / administration publique / urbanisme