CommonData

Les données de la recherche, des communs scientifiques ?

Le projet a pour objectif d’engager une réflexion collective entre différents champs disciplinaires de la communauté scientifique Montpelliéraine, sur les dimensions juridiques et sociales des données scientifiques et sur les pratiques des chercheurs et institutions.

L’activité scientifique nécessite le plus souvent la constitution de corpus de données, tant digitales (mesures, enquêtes, enregistrements) que matérielles (collections). Après avoir été une facilité dans l’action, notamment pour l’acquisition et la gestion des données, le numérique s’est également imposé en recherche comme moyen d’analyse puissant des données et devient consubstantiel de nombreuses activités de recherche. Ces évolutions sont sources d’interrogations.

Interrogation sur les voies et moyens de la recherche, mais aussi sur le sens de celle-ci, confrontée à l’externalisation de l’acquisition des données, à la massification des ensembles de données, à une ouverture vers la société sous forme par exemple de recherche-action participative. L’uniformisation numérique de ce matériau de recherche que sont les données, interroge la segmentation disciplinaire traditionnelle. La possibilité de corpus communs facilite, sinon impose, l’hybridation disciplinaire et le partage des modes opératoires (archivage, interopérabilité et « versionnage » des données).

Interrogation sur le contexte juridique de la constitution et de l’exploitation des agrégats de données scientifiques et par delà le socle légal – qui peut s’avérer ténu – sur l’éthique de l’acquisition, de l’exploitation et de la diffusion des données et sur le statut juridique des données de la recherche.

Interrogation enfin sur la dimension économique des réservoirs de données et de leur valorisation. La question du financement de leur collecte et de leur conservation met en pression leur valorisation marchande, avec des enjeux d’ordre patrimonial, de disponibilité, de réservation et de concurrence ; mais aussi de leur valorisation sociétale, avec des enjeux de facilitation d’accès en vue d’une extraction d’utilités et de savoirs aussi large que possible (open data).

A la lumière de ces interrogations, le projet propose ainsi 1° un partage d’analyses des pratiques de la valorisation des données scientifiques dans différents champs disciplinaires ; 2° l’élaboration d’un instrument regroupant les bonnes pratiques (guide ou plateforme) ; 3° une analyse ouverte et prospective des outils juridiques (licences ou autres contrats) destinés à assurer la valorisation et le partage des données.

 

Porteurs

Dynamiques du Droit, LabEx Agro

 

Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Mots clés

Données scientifiques ; Valorisation ; Patrimoine scientifique ; Partage ; Montpellier.

 

Site web dédié

https://www.commondata.fr/