mshsud guesto

Cette dernière décennie ayant vu l’émergence, en France, des séries télévisées comme champ universitaire incontournable, le programme GUEST-Occitanie propose de passer à une nouvelle phase de la réflexion :

  • En repensant l’objet « séries ». Alors même que le récit sériel a été largement étudié, la dimension éthique et idéologique de ses structures n’a jamais été prise en compte. En considérant la série comme forme dans son historicité, ainsi que les genres et les formats selon lesquels elle se décline, on pourra étudier comment certaines œuvres intègrent à leur scénario leurs propres négociations narratives et affirment l’importance de l’épisodique comme métaphore de l’être humain dans sa singularité même.
  • En repensant, grâce aux séries, les savoirs et leurs valorisations. Si de nombreux travaux ont permis d’éclairer les séries à l’aune des disciplines établies, il est maintenant nécessaire d’inverser la méthodologie et d’explorer ce que les séries peuvent apporter à ces mêmes champs disciplinaires. Il s’agit de se poser une question fondamentale par ses implications épistémologiques : en quoi les objets sériels peuvent-ils être les catalyseurs de nouveaux concepts ? Sur le plan de la valorisation des savoirs, nous développerons les liens entre la recherche, l’enseignement et la société civile et imaginerons des solutions innovantes utilisant supports audiovisuels et numériques pour médiatiser nos travaux, par exemple par le biais d’essais-vidéo et de contenus diffusés sur OpenEdition ou MSHSud.TV, en lien avec la TGIR HumaNum.
  • Tout cela afin, in fine, de repenser l’humain, dans son environnement politique, socio-culturel, médiatique et technologique, sur fond de crises écologiques et démocratiques. Nous explorerons comment les séries peuvent préparer l’imaginaire collectif à différents types d’avenir, postulant des spectateurs-citoyens, actifs sur les plans cognitif et éthique, particulièrement autour des enjeux du post-humain et des discours politiques.